Adieu pour toujours / Goodbye forever

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): Hey bébé, quand tu es parti,J'ai eu l'impression que j'allais mourir.Maintenant je pense que c'était le mieux !Je suis seulement désolée pour tout ce que j'ai pleuré. J'ai appris à détecter les menteurs,Grâce à ton cours magistral.J'ai éteint quelques feux,Pendant que tu étais occupé... Lire la Suite →

Les meilleures choses / The best things

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): De grands arbres et du chocolat chaud,Des guimauves dans mes poches.Le Père Noël arrivant du Pôle Nord,J'essaie de ne pas recevoir un morceau de charbon. Des chants traditionnels de NoëlEt des tonnes de gestes d'amour.Une belle robe rouge neuve Pour ouvrir mon cœur et me... Lire la Suite →

Attrape-moi si tu peux / Catch me if you can

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): J'essaie de m'échapperAvant qu'il ne soit trop tard.Je cours pour rester en vie,Mais pourrais-je seulement m'en sortir. Je ne suis pas très douée pour me cacher,Mais je vais continuer à me battre.Car je sais au fond que je suis la meilleure,Et que bientôt, je... Lire la Suite →

Coupe mes ailes / Cut my wings

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): J'aime tellement me sentir libre,Et savoir que le monde peut m'appartenir.J'apprécie de marcher face à la mer,Et sentir comment tout peut être signe. Depuis que je t'ai rencontré, tout a été bouleversé,Mon regard, mon univers et mon coeur.De tes douces mains tu as remodeléMon... Lire la Suite →

Ma chère complice / My dear partner in crime

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): J'adore tout ce que nous partageons, J'aime à quel point tu es belle,Mais ce que je chéris le plus,C'est que tu ne te vantes jamais. Chaque fois que tu me regardes,Je sens que tu as la clé,De mes secrets les plus sombres,Et de toutes mes... Lire la Suite →

Laisse ton cœur briller / Let your heart shine

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): Je sais que tu as le cœur brisé,Et que tes cicatrices sont encore ouvertes,Mais guéris-le et souris,Tu iras bien, tout ira bien.  Tes idées sont complètement en désordre,Et certains jours sembleront vraiment plus difficilesMais je te promets que ton coeur va survivre,Tu n'auras plus... Lire la Suite →

Je te ciel / I sky you

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): Je me réinventeHeureuse rebelle.Chaque jour j'apprends,À discerner rapidement. Je suis fière de qui je suis,Je n’ai nul besoin d’un homme.Je peux très bien vivre seule,Mais j'aimerais que tu saches. Dans tes yeux,Je trouve la lumière.Dans ta bouche,J’étanche ma soif. Sous ta peau,Je gagne toujours.Dans... Lire la Suite →

Au-delà des mers / Beyond the seas

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l’anglais): Depuis que je t'ai rencontré,Mon monde entier a changé.Depuis que je t'ai rencontré,Je ne suis plus la même. Le temps passe plus vite,Quand je suis avec toi.Le temps est plus long,Quand mon âme cherche la tienne. Je sens vraiment que tu es mon destin.Oh... Lire la Suite →

Plus que des amis / More than just friends

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l'anglais): J'aime ton sourire timide plus que l'été,J'aime aussi les moments que nous partageons,Et la façon dont tu me fais découvrir,Comment le temps s'écoule différemment avec toi. Quand tu es triste,Je veux seulement te faire sourire à nouveau.Tes caresses réchauffent mon nord et surtout mon... Lire la Suite →

Ce que tu m’apportes / What you bring me / Lo que tú me das

© Les Femmes Nues Version en français (Version traduite de l'espagnol): Tu m'apportes la force,Celle dont j'ai besoin pour vivre.Tu m'apportes la joie,Celle dont j'ai besoin pour sourire. Tu m'apportes la douceur,Celle dont j'ai besoin pour rêver.Tu m'apportes la raison,Celle dont j'ai besoin pour mûrir. Tu m'apportes la paix,Celle dont j'ai besoin pour persévérer.Tu m'apportes la... Lire la Suite →

par Anders Noren.

Retour en haut ↑