La femme que je suis

© Yzipp Visu Durant une grande partie de ma vie, j'ai été tiraillée entre ce que j'étais et ce que je pensais devoir être.Surtout car, ayant reçu une éducation traditionnelle et conservatrice depuis ma plus tendre enfance, il y a beaucoup de choses qu’on m'avait dépeintes comme étant inconcevables, impures, immorales et je n'avais jamais... Lire la Suite →

Un sentiment qui chamboule tout

© Yzipp Visu Quand j'étais adolescente, je disais "je t'aime" aussi facilement que je dis "bonjour" aujourd'hui. Je choisissais quelqu'un qui réunissait toutes les caractéristiques que je chérissais et je me disais que forcément, c'était ça l'amour. Je confondais amour et attirance, amour et bienveillance et même des fois, amour et désir. Puis, j'ai vécu... Lire la Suite →

On ne meurt pas d’amour, mais presque

© Yzipp Visu Quand à mes 16 ans j'ai été obligée de quitter mon pays, ma famille et mes amis pour venir en Suisse, ça a été un tel déchirement que j'ai eu mal au cœur comme jamais. Ce jour-là, j'ai compris que toute douleur que je pourrais ressentir après celle-ci ne pourrait jamais être... Lire la Suite →

Quand les frontières n’existent plus

© Yzipp Visu J'apprécie la pluie, surtout les nuits d'hiver où elle se mélange à la neige. J'apprécie également le soleil, mais c'est différent, l'apprécier LUI c'est tellement simple, si prévisible, un peu trop banal. En amour, je suis pareille : je peux apprécier les défauts, les écorchures et les cicatrices d'une personne, car apprécier... Lire la Suite →

par Anders Noren.

Retour en haut ↑