« Premiers poèmes d’amour » de Christian Lamant

J’aimerais commencer cette chronique en vous racontant comment ma route a croisé, il y a quelques mois, celle de cet auteur.

Un jour où je me promenais paisiblement sur Twitter, son compte m’est apparu sur l’onglet « Qui suivre ». J’ai remarqué que nous suivions et étions suivis par plusieurs comptes en commun, ce qui a éveillé mon habituelle curiosité, et suis partie à la découverte de son univers.

J’ai visité sa page où j’ai découvert plusieurs choses qui m’ont beaucoup plu. L’une notamment a retenu toute mon attention, car vous vous souvenez peut-être que j’adore m’amuser : un jeu qui m’a rappelé les livres « Dont vous êtes le héros » dans lequel, en faisant des choix, on arrive à la jouissance tant attendue (ou pas !)

J’ai pu voir qu’il avait déjà publié plusieurs livres, auxquels il a donné pour la plupart des noms évocateurs de passion, mais quand mes yeux se sont posés sur celui-ci, j’ai su que je voulais commencer ma découverte de l’auteur par là, à la fois car je suis une grande romantique et que j’adore les poèmes.

Il a cependant fallu quelques jours pour que j’ose franchir le pas et lui demande un exemplaire dédicacé. Je l’ai reçu très rapidement et me suis laissé emporter par ses mots.

Dans ce recueil, l’auteur nous présente 60 poèmes qui résonnent à mes oreilles comme une déclaration venue du fond du cœur, et qui constitue selon moi une délicate attention pour sa muse.

Il est tantôt romantique, tantôt crû, mais fait toujours preuve de maîtrise et d’imagination pour exprimer ses ressentis.

Sa plume est trempée dans un savant mélange de sentiments et d’érotisme

Il utilise tout au long de ce recueil des rimes, parfois plates, parfois embrassées, parfois mêlées, mais souvent croisées. Elles donnent une harmonie particulière et une belle construction à ses poèmes d’amour.

On peut deviner au gré de la lecture plusieurs choses sur l’auteur : il est hédoniste très certainement, libertin sans aucun doute et coquin assurément.

Il adore les métaphores, mais ose également appeler les choses par leur nom, sans jamais tomber dans une écriture triviale ni vulgaire.

J’ai pu imaginer chacune des images qu’il a essayé de décrire et je peux vous assurer que je me suis sentie toute émoustillée.

Si je devais choisir deux poèmes qui ont particulièrement attiré mon attention, ce serait « Dans tes yeux » et « Montre-moi » car ils dégagent beaucoup d’érotisme, mais aussi beaucoup de complicité et d’amour.

C’est un recueil qui se dévore d’une seule traite, comme une longue étreinte qu’on a envie de continuer jusqu’à la fin.

En terminant ce livre, j’ai juste une hâte : découvrir les autres livres de l’auteur

Si vous aimez le romantisme et l’érotisme, que vous voulez être transporté et découvrir une plume qui va autant vous faire frémir que sourire tellement on ressent la puissance des sentiments cachés derrière les mots, je vous recommande chaudement ce recueil de poèmes.

Titre : « Premiers poèmes d’amour »
Auteur : Christian Lamant
Publié par Christian Lamant

Résumé :

Des poèmes, ça ? Oui ! De la rime, du rythme, des « libertés » avec la langue.
Des poèmes d’amour, ça ? Oui ! un amour fou, un amour puissant, un amour entier.

Pas forcément fait pour vous exciter (mais il se pourrait bien que ça vous titille un peu)
Plutôt fait pour vous surprendre, vous faire sourire et même vous esclaffer.
Car comme un jeune amour, ces poèmes se doivent d’être joyeux !

Trois petits extraits:

Si vous souhaitez acheter « Premiers poèmes d’amour » de Christian Lamant, vous pouvez vous y prendre de plusieurs manières :

Passer directement commande à l’auteur lors de sa participation à la fête du livre de Saint-Sornin, dans la commune de La Rochefoucauld (16) en France, le dimanche 22 mai 2022.

Ou bien en ligne :

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :